Le 33e congrès de Lutte Ouvrière

Le présent numéro de Lutte de Classe est entièrement consacré aux textes, résolutions et motions discutés lors du 33e congrès de Lutte Ouvrière qui s'est tenu les 6 et 7 décembre 2003.

Il a réuni près de 450 délégués élus dans les assemblées locales, en présence de plusieurs centaines de militants qui ont assisté à tous les débats ainsi qu'aux votes.

Le congrès a discuté et adopté la proposition de la direction d'intégrer dans les statuts un rappel des fondements de son programme ainsi qu'un développement sur son programme politique lui-même.

Le courant altermondialiste, dernier avatar politique du réformisme, son orientation politique et les limites de ses engagements et interventions, ont fait l'objet d'une autre discussion.

D'autres discussions ont porté sur la situation internationale, ainsi que sur la situation intérieure. Dans ce cadre, le congrès a eu à débattre et à décider des listes communes LO-LCR aux élections régionales et européennes de 2004. Le congrès a approuvé à une très large majorité la proposition de présenter des listes communes LO-LCR à ces deux élections.

Tirant le bilan des activités de l'année, le congrès a fait le constat que ses effectifs étaient en augmentation malgré les augures qui annonçaient un recul organisationnel, voire un effondrement, à la suite du refus de Lutte Ouvrière d'appeler à voter pour Chirac au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002.

Le congrès a également entendu les représentants d'organisations, qui militent sur des bases politiques proches de celles de Lutte Ouvrière, notamment en Martinique et en Guadeloupe, en Afrique, à Haïti, en Turquie, en Angleterre, aux États-Unis et en Italie, ainsi que de la fédération Lutte Ouvrière de La Réunion, faire état de la situation politique dans leurs régions respectives et évoquer les activités de leurs militants respectifs.

Le congrès a approuvé le rapport financier et a élu le comité central dont la composition est soumise, tous les ans, au vote du congrès. Le comité central a choisi en son sein le comité exécutif.

Les textes sur les fondements programmatiques de notre politique, sur l'altermondialisme et sur la situation internationale ont été votés à l'unanimité par les délégués. Le texte sur la situation intérieure a recueilli 98 % des voix. La motion "Pour des listes communes LO-LCR" aux élections de 2004 en a recueilli 99 %. La motion "Pas d'accord" a été repoussée par 99 % des votants. Les motions correspondant aux textes "Dans les élections et à côté" et "Accord...Accords...", ainsi que la motion "À propos de la Russie" ont été rejetées par 97 % des voix.